chateau.svg

Histoire

L'histoire du village de Daignac

capturedaignacxviiiem-limites-1.png

Il semblerait que les écrits les plus anciens faisant référence à Daignac datent du XIème siècle, lorsque l’église de Saint-Christophe est donnée à l’Abbaye de la Sauve-Majeure. Beaucoup de vestiges de Daignac datent du Moyen-Âge.

Daignac apparaît comme une commune à l’histoire singulière dès le Moyen Âge. Elle a en effet toujours cherché à garder son indépendance, ce qui lui a valu d’attirer très tôt une population nombreuse.
Alors que la féodalité se met en place à partir du VIIIe siècle, les habitants de Daignac parviennent à se garantir un certain nombre de privilèges qui les exemptent des charges et servitudes. Le bourg prospère donc en s’appuyant sur les activités de ses bourgeois et de ses cultivateurs libres.
La guerre de Cent Ans n’affecte que peu l’opulence de Daignac, les habitants ne se souciant guère de la dynastie régnante. Leurs privilèges sont confirmés par les souverains anglais au XIIe siècle. Daignac les soutient donc et se range au côté de Henri II puis de Richard Coeur-de-Lion.
Cependant, si ses privilèges lui assurent une certaine autonomie, Daignac doit, en contrepartie, se charger seule de sa défense. Cette faiblesse n’échappe pas au seigneur de Curton qui, intéressé par sa richesse, prend bientôt le contrôle de la cité en asservissant les paysans et en s’emparant des biens de l’église. Il obtient alors les haute, moyenne et basse justices en 1330. Les plaintes des paysans et du clergé sont vaines et la situation perdure jusqu’au XVIe siècle, quand le droit de justice est partagé entre les seigneurs de Pressac et de Curton.
Ces difficultés ne freinent néanmoins pas l’essor du bourg puisque Daignac devient le siège du nouveau marquisat de Curton érigé en 1563, et s’enrichit peu à peu des paroisses de Tizac, Dardenac, Nérigean, Saint-Denis et Moulon.
Les monuments de Daignac sont aujourd’hui autant de points de repère de son histoire marquée par la lutte pour la défense de ses libertés.

Source : Conseil Régional Nouvelle-Aquitaine

Bibliographie
Michel de la Torre (1990). Gironde, guide complet de ses 542 communes
Patrick Epron (1998). Dictionnaire de l’origine des noms de lieux en Gironde

Mongelous (1887) Histoire du canton de Branne depuis les temps les plus reculés jusqu’à nos jours

Feuille-lettre-noir.svg

Patrimoine

En vous promenant dans Daignac, vous pourrez admirer :

- La croix de carrefour (XVIIème, communal)
- L’église Saint-Christophe (XIème siècle, communal)
- Les graffitis dans l’église Saint-Christophe (XVIIIème, communal)
- La croix de cimetière de Daignac (XVIIème, communal)
- La tombe du général Darmagnac (XIXème)
- L’abri sous roche ou la grotte aux brigands (IXème siècle, privé)

Ils ne se visitent pas, mais vous pourrez les admirer depuis la route :
-  Le château de Curton (XIVème, privé)
- Le château de Pressac (XIVème, privé) ou maison forte
- La fuie - ou colombier - du château de Pressac (1574, privé)
- Le moulin à eau fortifié de Daignac (XIIIème)

eglise.jpg

Eglise saint Christophe

chateau-curton.jpg

Château de curton

dessinpressac.jpg

Château de Pressac

fuie.jpg

Fuie du Château de Pressac

grote-aux-brigands.jpg

Grotte aux Brigands

tombe.jpg

Tombe du Général Darmagnac

le-moulin.jpg

Le moulin à eau fortifié

Services publics 33

Effectuez vos démarches en ligne

logo_40.png

Contact

Bâtiment.svg
Téléphone-fixe.svg
Enveloppe.svg

8, le bourg 33420 Daignac

05 57 24 25 43

mairie@daignac.fr

Horaires d'ouvertures

Mardi : 9h-12h

Jeudi : 14h-18h

Vendredi : 9h-12h

Logo mairie de Daignac.png

© 2020 Commune de Daignac. Tous droits réservés.

Site management